Chirurgie Digestive Versailles >

Interventions chirurgie digestive

INTERVENTIONS CHIRURGIE DIGESTIVE

La plupart des interventions de chirurgie digestive sont pratiquées avec deux points forts: la chirurgie des cancers digestifs en particulier du cancer colorectal et sous cœlioscopie et la chirurgie ambulatoire en particulier des hernies inguinales et de la vésicule biliaire.


Coelioscopie - Chirurgie Laparoscopique

La cœlioscopie ou chirurgie laparoscopique est une technique chirurgicale qui a révolutionné la chirurgie, en particulier digestive depuis la première cholécystectomie mondiale pratiquée a Lyon par le Docteur Philippe MOURET en 1987.

Cette technique est en effet une voie d’abord de l’abdomen beaucoup moins traumatisante que la classique laparotomie (ouverture traditionnelle). Outre l'avantage esthétique évident, le traumatisme de la paroi abdominale est minime rendant très rares les éventrations post opératoires qui étaient fréquentes dans les grandes laparotomies, en particulier chez le sujet corpulent, âgé ou dénutri. Par ailleurs, un certain nombre d’avantages ont été démontrés comme le moindre retentissement sur le système cardio-respiratoire (ce qui minimise les complications de cet ordre en post opératoire), sur les fonctions immunitaires, une nette diminution de la douleur postopératoire, une reprise plus rapide du transit et de l’alimentation, une déambulation plus rapide du patient et donc une réduction en général importante de la durée d’hospitalisation, de l’arrêt de travail.

Le bénéfice de la cœlioscopie est particulier démontré pour:

- La cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire), pour laquelle la durée de
l’hospitalisation passe de 5/7 jours à 2/3 jours voire à 0 (chirurgie ambulatoire).
-  La cure de la hernie hiatale (anti reflux gastro-œsophagien).
Dans ces deux indications, la cœlioscopie est devenue le gold standard.
- La chirurgie du colon et du rectum, lorsqu'elle est possible, y compris cancérologique sans augmentation du risque de récidive.
- Dans la cadre de l’appendicectomie : d’autres avantages sont démontrés comme
l’exploration de la cavité abdominale en particulier chez la jeune femme qui permet de découvrir parfois une pathologie gynécologique comme une torsion d’un kyste de l’ovaire ; chez l’obese ou en cas de position anormale de l’appendice, la cœlioscopie permet d’éviter les grandes incisions, dans les péritonites purulentes, elle permet d’inspecter et de laver entièrement la cavité abdominale.
- Dans le cadre de la cure de hernie inguinale, la cœlioscopie est la technique la moins douloureuse et qui permet la reprise d’activités la plus rapide avec la technique de Lichtenstein
 (Pose d’une prothèse par cicatrice inguinale).


Depuis la première cholécystectomie laparoscopique, la cœlioscopie a connu un essor considérable dans le monde entier, et a été proposée pour la plupart des interventions chirurgicales abdominales. Elle s’est ensuite appliquée aux autres branches de la chirurgie (urologie, interventions gynécologiques complexes, chirurgie thoracique, et même cardiaque et vasculaire..). La chirurgie rentrait dans l’ère mini-invasive au fur et a mesure du perfectionnement des techniques endoscopiques et de l’amélioration de la définition des cameras (haute définition). Enfin, la cœlioscopie a permis la progression de la chirurgie ambulatoire en chirurgie digestive et d’envisager l’ablation de la vésicule biliaire en ambulatoire.

Chirurgie Ambulatoire

La chirurgie ambulatoire correspond à la réalisation d’une intervention chirurgicale chez un patient autorisé à rejoindre son domicile le jour même.


Elle a appelé a être de plus en plus pratiquée (aux USA, plus de 90% de la chirurgie se fait en ambulatoire, autour de 30% en France..) Cette conception récente de la chirurgie place le patient au centre de l’organisation des soins et nécessite une prise en charge globale et concertée de l’équipe médicale (chirurgien, anesthésiste, infirmières) ainsi une organisation adaptée de l’hospitalisation. Elle suppose bien entendu non seulement de ne pas compromettre la qualité et surtout la sécurité de l’intervention chirurgicale prévue mais d’optimiser toutes les étapes de la prise en charge du patient depuis la consultation du chirurgien jusqu’ a la sortie du patient.

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE : POURQUOI ?

Ses avantages sont clairement démontrés: 
- Risque de complications très faible et non supérieur à l’hospitalisation traditionnelle : ce qui suppose de clairement définir les patients éligibles à une intervention en ambulatoire.
- Taux de satisfaction des patients très élevé
- Diminution très notable des infections nosocomiales (qui sont divisées par 5)
- Confort d’être à son lieu de résidence le soir de l’intervention, diminution des perturbations psychologiques liées à l’hospitalisation traditionnelle aux âges extrêmes de la vie (enfants, personnes âgées)
- Diminution importante du coût de l’hospitalisation pour la société qui pousse, dans le contexte actuel, les pouvoirs publics à encourager ce mode d’hospitalisation d’autant que la chirurgie ambulatoire représente actuellement environ 30 % de la chirurgie en France, alors qu’ elle représente environ 60 % en Allemagne et 94% aux USA.


LA CHIRURGIE AMBULATOIRE POUR QUI ?


Pour qu’une intervention soit décidée en ambulatoire, un certain nombre de paramètres doivent être pris en compte:

- Le patient n’est pas trop fragile ou son état  médical est stabilisé (classification ASA1, 2  voir 3 stabilisé), sa pathologie est bien identifiée et le geste  chirurgical prévu se déroule simplement.
- Le patient doit être accompagne a sa sortie, et ne doit pas être seul pendant les 24 premières heures, il  doit résider  à une distance raisonnable de la clinique. Il n est pas autorisé à conduire en général pendant quelques jours ( les 12 premières heures pour des raisons d’anesthésie, puis les jours suivants pour des raisons liées a l’intervention elle-même).
- Des informations précises lui sont remises sur son intervention, les modalités  de suivi post opératoire, de traitement de la douleur
l'équipe médicale est joignable  (secrétariat du chirurgien, service URGENCES 24H24 7J/7) en cas d ‘ information complémentaire ou de problème post opératoire.

 

En chirurgie digestive, les principales interventions pratiquées en ambulatoire sont la cure de hernie inguinale et l’ablation de la vésicule biliaire. Ces deux interventions sont a priori prévues en ambulatoire dans la grande majorité des cas, sauf circonstances particulières liées  au patient, en cas de forme compliquée, a ses antécédents médicaux, ou a une surprise découverte pendant l’intervention.

 

POUR PLUS D'INFORMATION:

Prendre rendez-vous maintenant

http://www.chirambu.org/
http://www.iaas-med.com
http://www.sfar.org/accueil/

 LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN PRATIQUE


- Service spécifique, circuits d’hospitalisation optimisé à tous les niveaux (admission, prise en charge infirmière, brancardiers, surveillance post opératoire, sortie du patient validée par le chirurgien et/ou l’anesthésiste)
- Patient  accompagné à la sortie de la clinique et la nuit de l’intervention, ne conduisant pas à la sortie de la clinique,
- Intervention se déroulant simplement, aux suites simples
- Informations bien comprises et signées, répétées par le chirurgien, l’anesthésiste, l’équipe soignante.
- Accessibilité en cas de problème (téléphone du secrétariat du chirurgien, anesthésiste, urgences 24h/24 7j/7)
- Sortie du patient avec le compte rendu opératoire et/ou d’hospitalisation, ordonnances de sortie.
- Appel du lendemain par la secrétaire de l’ambulatoire pour suivi précoce
- Mise en place d’un contrôle qualité de la chirurgie ambulatoire par questionnaires, analyses régulières.



Mise a jour avec validation par le comité de rédaction le 20/08/2012